La dynamique jeune

de 2013 à 2015 de 8h à 17h30

Organisé par le CDR Mayotte

Objectif

Favoriser la participation et la prise en compte de la parole des jeunes dans les politiques publiques

Public concerné

  • Associations
  • Communes
  • Elus
  • Equipes politique de la ville
  • Habitants
  • Jeunes

Mise en oeuvre

Mayotte est le département le plus jeune de France. 55 % de la population a moins de 18 ans et 60 % a moins de 25 ans . La politique en faveur de la jeunesse sans doute plus qu’ailleurs est donc un enjeu majeur du projet de développement local. Aux prises avec un certain nombre de difficultés, cette jeunesse est par ailleurs une vraie richesse pour ce tout nouveau département.

Dans ce contexte, le projet « Dynamique Jeunes » a été lancé conjointement par La Ligue de l’Enseignement, le CDR de Mayotte et la DJSCS début 2013, suite à une réflexion menée par ces mêmes acteurs. Ce projet s’inscrit également dans les objectifs de la politique de la ville, et s’est mené en partenariat avec  les collectivités locales et l’établissement des Allocations familiales de Mayotte (EAFM). Par ailleurs un partenariat avec l’ANACEJ a aussi été initié en Janvier 2013, par l’intermédiaire du CDR de Mayotte.

Son objectif général était de favoriser la participation et la prise en compte de la parole des jeunes dans les politiques publiques.

Pour cela, le CDR de Mayotte a développé trois axes de travail qui donnent lieu à des formes d’intervention particulières :

  • La promotion et la sensibilisation au niveau départemental de l’intérêt de promouvoir la participation des jeunes à la vie locale, départementale, régionale, nationale et internationale ;
  • La qualification et la mise en réseau des professionnels et des élus pour les renforcer leurs connaissances, compétences et les outiller  sur la participation des jeunes ;
  • La création, la coordination et la coanimation d’espaces de participation des jeunes (les Comités de Jeunes).

La dynamique Jeune est un projet initiée en 2013. En 2014, il a engendré plusieurs autres projets venant compléter le travail amorcé, regroupant :

  1. la coordination Comités de jeunes ;
  2. la mise en place de la formation Erasmus + ;
  3. l’accompagnement des ACM ;
  4. une formation gestion associative.

1.  La coordination Comités de jeunes 

La création de Comités de Jeunes dans les communes mahoraises a été initiée dès le lancement du projet « Dynamique Jeunes » en 2013. La naissance de telles instances vise à développer la participation des jeunes à la vie de leur commune et du département à travers un accompagnement des professionnels et de la jeunesse en termes de participation citoyenne et de co-construction.

L’objectif général est de favoriser la participation et la prise en compte de la parole des jeunes dans les politiques publiques.

Pour cela, il fallait :

  • renforcer le niveau d’informations des jeunes et leurs connaissances sur les sujets qui les intéressent ;
  • encourager et soutenir le dialogue entre les jeunes, les politiques, les institutions, les associations, etc. afin de renforcer la crédibilité, les sollicitations et la prise en compte par les décideurs des propositions faites par les jeunes sur des sujets qui les concernent directement ou indirectement ;
  • accompagner les jeunes dans le montage de projets.

Dans cette optique, des formations ont été mise en œuvre :

  • favoriser la participation et la co-construction avec les jeunes de l’Océan Indien;
  • prendre la parole en public » dans le cadre de la participation des CJ à la CJSOI.

2.  La formation Erasmus +

En cohérence avec les objectifs de la dynamique jeune, le CDR a entrepris de faire connaître le programme Erasmus + tout en prenant appui sur sa connaissance du territoire et son implication dans les CJ.

Ce programme « doit permettre aux citoyens d’acquérir-développer les compétences et la créativité dont ils ont besoin dans une société de la connaissance, concourir à la modernisation des systèmes éducatifs, s’adapter aux nouvelles méthodes d’enseignement et d’apprentissages et favoriser l’innovation. »

3.  L’accompagnement des ACM

4.  Une formation gestion associative

Partenaires et soutiens

Partager

Prochainement