Nos partenaires

Le CDR de Mayotte fonctionne selon une logique de pluri-partenariat à la fois opérationnel et financier.

Se positionnant à des échelons territoriaux différents mais complémentaires, l’Etat et les collectivités sont les partenaires principaux du Centre de ressources.

Dans la configuration actuelle de la gouvernance de la politique de la ville, suite à la réforme, nous avons à l’échelle de l’Etat :

Le CGET : le Commissariat général à l’égalité des territoires est une instance de pilotage stratégique et d’animation territoriale pour le déploiement des politiques de lutte contre les inégalités territoriales et le développement des  territoires. Organe interministériel, il traduit bien la vision transversale de la politique de la ville. Il résulte d’ailleurs d’une fusion de la DATAR, l’ACSé et le SGCIV dont l’objectif est de redonner à la politique de la ville son ambition d’égalité territoriale.

Ses trois objectifs :

  • réduire les inégalités ;
  • assurer la continuité territoriale de la République ;
  • développer les territoires.

L’ACSé : l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances a pour mission de conduire et financer les projets menés dans les quartiers prioritaires au bénéficie de ses habitants. Instance de mise en œuvre des politiques de cohésion sociale, de lutte contre les discriminations et de prévention de la délinquance. Elle gère ainsi le Fonds interministériel prévention de la délinquance.  Suite à la réforme, l’agence est vouée à rejoindre le CGET, néanmoins, jusqu’en décembre 2015, elle remplit sa mission d’opérateur financier.

A l’échelle locale l’Acsé est représenté par le préfet et les délégués du préfet.

L’ANRU : l’Agence nationale pour la rénovation urbaine constitue un guichet unique pour « financer la restructuration des quartiers en difficulté dans un objectif de mixité sociale et de développement durable ». Elle se charge également du suivi des opérations et de leurs évaluations.

A Mayotte, l’Anru intervient sur le quartier de M’Gombani depuis 2007 et sera amené à intervenir également sur les NPNRU de Kawéni, Majicavo-Koropa et La Vigie.

Les services de l’Etat

Nous travaillons également avec les services de l’Etat et certains opérateurs publics qui financent également le CDR selon les projets que nous sommes amenés à mettre en place au regard de leurs compétences respectifs.

Il s’agit notamment de :

  • la Direction des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail, et de l’emploi (Dieccte) ;
  • la Caisse des dépôts et consignation (CDC) ;
  • la Direction de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale (DJSCS) …

Les collectivités territoriales sont à la fois des partenaires financiers et opérationnels.

Parmi nos partenaires opérationnels, nous pouvons compter, concernant la thématique de :

  • la parentalité : les CEMEA, le Vice rectorat, la DJSCS ;
  • la prévention contre la délinquance : TAMA, l’association M’saidie, le CRIJ, le SPIP ;
  • l’emploi et l’insertion : le Pôle emploi, le Conseil départemental, l’OIDF;
  • l’égalité femme-homme : la préfecture via la Déléguée aux droits des femmes ;
  • la Participation des habitants et jeunesse : la Ligue de l’enseignement.

« Le partenariat ne fait pas augmenter la production, il la rend possible »

Auteur inconnu

Partager