Histoire

Les origines

Petite île de 374 km², Mayotte se situe dans le canal du Mozambique, au sein de l’archipel des Comores.  L’île s’est constituée à partir de deux massifs volcaniques, formés dans les fonds marins. Elle se compose de deux grandes îles principales : Petite-Terre, 11 km², et Grande-Terre, 363 km². Les premiers peuplements d’origine Bantoue, remonteraient au  VIIIème siècle.

Située sur la route des Indes, Mayotte est sujette à des invasions par les Arabes qui   introduisent la civilisation musulmane. Des razzias d’esclaves sont également organisées au début du XIXème siècle par les Malgaches qui s’installent durablement. Les Européens, notamment les Portugais et les Français arrivent sur le territoire vers le XVème siècle, se servant de l’île comme point de ravitaillement.

En 1841, Andriantsouli, dernier Sultan Sakalava (D’origine malgache) de Mayotte cède l’île à la France. Celle-ci établira un Protectorat sur l’ensemble des Comores, y compris Mayotte de1886 à 1892.

Mayotte et la France

1974, les quatre îles des Comores sont consultées pour se prononcer sur leur accès à l’indépendance. Mayotte refuse l’indépendance tandis que les autres îles choisissent à plus de 98% de ne plus appartenir à la France. Cette volonté de Mayotte de rester attachée à la France est renouvelée en 1976. Cette année-là, deux consultations se tiennent ; les Mahorais se prononcent à 99% pour leur maintien dans la République et à 97,5% contre le statut de Territoire d’Outre-mer, démontrant ainsi leur volonté de l’île de devenir un département français. En conséquence, le Conseil constitutionnel réaffirme l’appartenance de Mayotte à la République. Le statut provisoire de « Collectivité Territoriale à caractère départementale » est alors conféré à Mayotte (un système d’administration territorial à mi-chemin entre le statut de Territoire d’Outre-mer et celui de Département d’Outre-mer).

L’appartenance à la France est réaffirmée par la loi du 22 décembre 1979. Mais c’est en 2000 que Mayotte obtient le statut de « Collectivité Départementale d’outre-mer », inscrit dans la loi du 11 juillet 2001. Cette même loi va amorcer le processus d’une décentralisation. Les jalons de la départementalisation de Mayotte sont alors posés avec  le Pacte pour la départementalisation de Mayotte signé le 8 janvier 2009. Le 29 mars 2009, les Mahorais confirment à 95.2% leur volonté d’obtenir le statut de département français. C’est le 31 mars 2011 que la collectivité départementale devient effectivement département français d’Outre-mer.

Partager