Simulation de crédit immobilier : comment s’y prendre ?

0
434
Comment faire une simulation de rachat de crédit immobilier en ligne ?

Le rachat de crédit consiste à faire payer les dettes déjà contractées auprès d’un établissement bancaire par un autre, qui propose de meilleurs taux d’intérêt et/ou qui accepte de prolonger l’échéance de remboursement. Au vu de son importance capitale, cette opération ne doit pas être conclue sur un coup de tête. Il faut effectuer plusieurs analyses qui imposent de comparer différentes propositions. D’où l’intérêt d’un simulateur en ligne. Voici en détail comment utiliser cet outil.

Choisir le bon simulateur en ligne       

Les simulateurs en ligne sont des supercalculateurs conçus pour répondre aux besoins spécifiques des consommateurs. Il s’agit d’outils disponibles sur les sites des grands établissements bancaires, immobiliers ou d’assurance qui aident à estimer le coût d’une opération de prêt. Vous pouvez les retrouver notamment grâce à des sélections réalisées par des services financiers fiables. Pour obtenir des résultats plus précis, il est principalement recommandé de ne pas se fier à un seul simulateur. Certains offrent en effet plus d’options que d’autres, et sont donc d’une efficacité nettement supérieure. Ceux-là vous permettent de gagner un temps précieux pour identifier les meilleures offres parmi la panoplie présente sur le marché.

Ils vous offrent aussi les services d’un courtier qui interprète les résultats de votre estimation et vous redirigent vers la page des institutions financières proposant des offres mieux adaptées à votre profil.

Fournir les renseignements nécessaires pour effectuer sa simulation de rachat de crédit immobilier

Plusieurs renseignements sont requis pour calculer le rachat de crédit immobilier. Dans un premier temps, vous devez fournir des informations sur votre crédit initial. C’est-à-dire :

  • Le montant de l’opération ;
  • La date de début du contrat ;
  • L’échéance.

Le taux d’intérêt et les mensualités sont également compris. Ces données permettront à l’estimateur d’analyser convenablement votre situation et de vous donner les détails sur l’état actuel de votre crédit. Vous obtiendrez précisément les informations sur le montant restant dû et le nombre de mois pour compléter votre engagement, sans oublier les coûts éventuels qui pourraient survenir si vous faites racheter votre crédit par un autre organisme financier.

À partir de là, il faudra préciser le nouveau crédit que vous désirez et les termes que vous souhaitez y associer. Indiquez la nouvelle durée, et le taux correspondant à votre capacité actuelle. À l’issue de cette étape, vous saurez si le rachat de votre crédit immobilier en vaut la peine et les meilleures pistes à explorer. 

Calculer les frais du rachat de prêt : comment s’y prendre ?  

Le rachat de prêt implique le montage d’un nouveau dossier, de surcroît auprès d’un autre organisme financier. Autrement, il s’agirait d’une simple renégociation. Dans l’un ou l’autre cas, des frais seront à engager. Ces coûts ne sont généralement pas pris en compte par les simulateurs en ligne. Il convient alors de les calculer soi-même pour éviter les mauvaises surprises.

Frais de dossier

Lorsque vous effectuez une demande de prêt, l’établissement concerné examine un certain nombre de détails pour déterminer si votre profil est éligible. Pour faire ce travail, il demande une compensation financière. Celle-ci correspond généralement à 1 % du montant du prêt, la somme qui vous reste à payer pour être plus précis.

Les indemnités de remboursement anticipé

La plupart des contrats de crédit immobilier stipulent qu’en cas de remboursement anticipé, le paiement d’une pénalité est nécessaire. Le rachat de crédit étant en soi une opération de remboursement, vous devez verser à votre ancienne banque, un montant allant 3 % du solde impayé ou 6 mois d’intérêt courus au taux moyen.

Le coût de l’assurance emprunteur

Le changement de compagnie s’impose si l’assurance emprunteur initiale avait été signée avec l’ancienne banque. Si la résiliation n’introduit aucun frais, grâce à la loi Lemoine, ce n’est pas le cas de la signature d’un nouveau contrat d’assurance. Il faut alors prévoir les frais de cette opération en conséquence.

Les frais de garantie

Il est question ici de la garantie que vous apposez sur votre prêt immobilier. Pour en prendre une nouvelle, vous devez rembourser l’ancienne qu’il s’agisse d’une caution ou d’une hypothèque. 

Articles similaires

4.5/5 - (2 votes)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici